à 

Information et billets

Montréal (QC) Canada

Après avoir présenté la pensée de Spinoza en 2017, Maxime Rovere revient aux Belles Soirées pour proposer sa propre éthique, destinée à relever les grands défis contemporains. À l’heure de la diversité culturelle et du désastre écologique, peut-on encore penser une morale? L’éthique interactionnelle a pour ambition de répondre affirmativement à cette question par une refonte complète des concepts fondamentaux, non à partir des individus, mais plutôt de leurs interactions.

Conférencier

Maxime Rovere est philosophe, chercheur associé à l’Institut d’histoire des représentations et des idées dans les modernités (IRHIM) (Lyon). Spécialiste de Spinoza et des questions morales, il développe une pensée fondée sur les interactions. Il a été accueilli dans les universités de Buenos Aires, Princeton, Groningen, etc., après avoir enseigné à l’École normale supérieure (ENS) (Lyon) puis à l’Université pontificale (PUC) de Rio de Janeiro. Il a publié le premier volume de ses recherches sous le titre Que faire des cons? Pour ne pas en rester un soi-même (Flammarion, 2019).

Voir mes autres conférences

Série de 3 après-midi

  • 4 mai 2020 - Épisode 1 : La solitude à l'ère des réseaux. Pistes philosophiques pour sortir du naufrage
  • 5 mai 2020 - Épisode 2 : Pourquoi moi? Regards sur nos stratégies de défense
  • 11 mai 2020 - Épisode 3 : Savoir transmettre, savoir apprendre : comment sortir de soi pour mieux interagir?

Les séries sont constituées de plusieurs conférences achetables séparément.

L’éthique interactionnelle : repenser la morale à partir des échanges