à 

Information et billets

690, rue Sherbrooke Ouest
Montréal

En 1878, alors qu’il travaille pour la Commission géologique du Canada, George Mercer Dawson est dépêché dans Haida Gwaii (un archipel au large de la Colombie-Britannique); sa mission est de décrire la géologie et la géographie de ces îles. Son rapport relève avec détail les diverses ressources exploitables des lieux, mais reste relativement muet quant à la présence autochtone. Pour lui comme pour d’autres ethnologues de son époque, l’évolution sociale et politique annonçait l’extinction inévitable des Premiers Peuples et l’invasion systématique de leur territoire. Un dilemme moral de taille puisque son travail préparait le terrain de cette invasion. Il joint pourtant en annexe de son rapport une description approfondie sur les modes de vie, la langue et l’art des Haïdas et rassemble une collection remarquable d’objets, aujourd’hui exposés au Musée McCord.

Conférencière

Guislaine Lemay est conservatrice par intérim, Cultures autochtones, et conservatrice, Culture matérielle. Elle s’est jointe à l’équipe du Musée McCord en 1992. Titulaire d’un baccalauréat en anthropologie et d’une maîtrise ès sciences en ethnohistoire de l’Université de Montréal, Guislaine Lemay s’intéresse particulièrement au musée comme espace de réconciliation. Elle a mis sur pied plusieurs projets (et y a participé) favorisant des échanges et des discussions entre le Musée McCord, des artistes autochtones et des membres de communautés des Premières Nations, des Métis et des Inuits, dans le but de créer une vision plus globale de leurs histoires. Elle a contribué à la réalisation de plusieurs expositions, notamment Porter son identité – La collection Premiers Peuples, qui a été finaliste avec mention honorable du prix Histoire vivante! de l’Association des musées canadiens.

Voir mes autres conférences

George Mercer Dawson et la collection haïda du Musée McCord