à 

Information et billets

101, Place Charles-Le Moyne
Longueuil (Québec) Montréal  J4K 4Z1

Pour ses ennemis, il était un mondain, un esprit superficiel. Pour Diderot, il était dépassé, car il idéalisait le temps de Louis XIV. Il a touché tous les systèmes, mais aucun ne l’a convaincu. Fondamentalement, Voltaire était un sceptique. À la fin de sa vie, il doutait de l’existence de la vérité. Son grand adversaire : l’Église. Il ne cessait de répéter : « Écrasez l’infâme, écrasez l’infâme. » Partisan du despotisme éclairé, il voulait réformer la justice en la rendant plus humaine et en interdisant la torture pour obtenir des aveux. Toute sa vie, il a recherché la reconnaissance des milieux privilégiés et intellectuels. Son monde, c’est celui des Lumières, c’est le monde des salons où se rencontrait une certaine élite animée par la volonté de progrès.

Conférencier:
André Champagne détient un baccalauréat spécialisé et une maîtrise en histoire (Université de Montréal); il a enseigné l’histoire pendant 34 ans au Collège Jean-de-Brébeuf. Chargé de cours à l’Université du Québec à Montréal, il a également donné plus de 200 conférences à la Fondation culturelle Jean-de-Brébeuf et aux Belles Soirées de l’Université de Montréal. Animateur de l’émission Au fil du temps (chaîne culturelle de Radio-Canada, 1990-1994), il a mené des entrevues avec des historiens de réputation internationale qui ont été publiées dans une série de sept recueils (Entretiens avec l’Histoire, Septentrion, 1996). Chroniqueur historique à l’émission Pourquoi pas dimanche? de 1998 à 2011, il a été chroniqueur à Médium large et à Aujourd’hui l’histoire (ICI Radio-Canada Première).

Voltaire, son monde et son temps