à 
Prix: Entrée libre
Local C-2059
3150 Jean-Brillant, Pav. Lionel-Groulx,
Montréal

Conférencier invité : Pier Alexandre Lemaire


Pier Alexandre Lemaire a rejoint le Centre international pour la prévention de la criminalité (CIPC) en mars 2016. Auparavant, il a travaillé comme assistant aux affaires publiques de la Délégation du Québec à Boston, comme chargé de projets dans un centre pour jeunes à risque au Nicaragua, ainsi qu’à titre d’assistant de recherche au CIPC.


Depuis son arrivée, Pier Alexandre travaille au développement d’une Norme internationale pour l’évaluation des observatoires de la criminalité, en collaboration avec l’Organisation des États américains et l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice, en France. Il a contribué à la rédaction des 5e et 6e Rapports internationaux du CIPC, le premier portant sur la prévention de la criminalité en milieu urbain et le second sur la prévention de la cybercriminalité. Il a été chargé de projet pour une étude d’évaluation des stratégies nationales de prévention et des observatoires de la criminalité dans trois pays des Caraïbes. 


Résumé


La criminalité en milieu urbain est grandement influencée par les dynamiques locales de la ville. C’est pourquoi il est nécessaire d’opter pour une approche locale mettant en commun l’expertise et la connaissance du terrain, tant institutionnels que communautaires, afin d’identifier les préoccupations citoyennes et les facteurs déterminants de la criminalité. Comme toute autre question sociale, la sécurité nécessite une approche stratégique, ici appelée démarche intégrée, permettant de fournir des réponses pertinentes, durables et efficaces.


Au cours des dernières années, le CIPC a développé deux types de démarches intégrées, une proactive et une réactive, dont les objectifs sont différents, mais les fondements restent similaires. Afin de bien situer les participants, nous débuterons par clarifier les différentes approches normalement considérées en prévention de la criminalité (situationnelle, sociale et communautaire). Bien que la prévention semble être un concept largement utilisé, celle-ci reste encore floue au moment de son application, de ses objectifs et des responsabilités propres à chaque partie prenante.


Dans la deuxième partie, nous présenterons l’utilité d’une démarche intégrée pour mieux prévenir la criminalité, ainsi que la pertinence d’une démarche proactive ou réactive en fonction des besoins propres au milieu. Des exemples concrets, d’initiatives réalisées à Montréal seront présentés afin de bien saisir l’intérêt et la portée de telles démarches.


Information


Conférence organisée par le Centre international de criminologie comparée

Démarches intégrées en prévention de la criminalité : Enjeux théoriques et pratiques
Consulté 5 fois

Modifier