à 
Prix: Entrée libre
Local C-4141
3150, rue Jean-Brillant
Montréal (Québec ) Canada  H3T 1N8

Conférencier invité : Quentin Rossy


Quentin Rossy, professeur-assistant à l’École des Sciences Criminelles de Lausanne, est en charge de la maîtrise en traçologie et analyse de la criminalité, programme partagé avec l’École de criminologie de l’Université de Montréal. Ancrés dans le renseignement forensique, ses intérêts de recherche portent sur les méthodes d'analyse de la criminalité, les effets des transformations numériques sur les pratiques d’enquête et de renseignement criminel et l’analyse de la criminalité sérielle en ligne en particulier les fraudes et les marchés illicites.


Résumé


Le paradigme dominant est que la science forensique et la criminologie sont des disciplines distinctes largement ancrées dans des branches scientifiques séparées : les sciences naturelles et les sciences humaines. Pourtant, les initiatives de rapprochements sont de plus en plus nombreuses, à l’instar de programmes d’enseignement et de projets de recherche interdisciplinaires.


La science forensique et la criminologie sont interconnectées, parfois même confondues en dehors des cercles académiques. Elles partagent un intérêt commun pour la criminalité et les actions pour la prévenir. Elles se conjuguent par des approches systématiques orientées sur la résolution de problème. Elles ont, de surcroît, des débats épistémologiques et identitaires parallèles qui se font échos dans des espaces scientifiques au sein desquelles elles défendent leur légitimité. Ainsi des processus collaboratifs de production de connaissances sont en marche, mais sur quelles bases ? Et comment maintenir le rendez-vous disciplinaire ?


Information


Conférence présentée par le Centre international de criminologie comparée


Conjuguer la science forensique et la criminologie : pourquoi pas, mais comment ?
Consulté 4 fois

Modifier