Débute à 
B-328
90, avenue Vincent-d'Indy
Montréal (QC) Canada  H2V 2S9

L’éducation inclusive comme perspective pour comprendre la mobilisation d’écoles primaires montréalaises qui conjuguent défavorisation et défis relatifs à la diversité ethnoculturelle

Sous la direction de recherche de Fasal Kanouté (Département de psychopédagogie et d'andragogie) et de la co-direction de Marie-Odile Magnan-Mac Kay(Département d'administration et fondements de l'éducation.)


Résumé

Chaque année, des dizaines de milliers de nouveaux arrivants s’établissent au Canada. Au fil du temps, les différents flux migratoires qui se sont succédés ont transformé le visage du phénomène migratoire. Les nouveaux arrivants ont tendance à s’établir dans les grands centres urbains du pays. À l’instar de plusieurs autres villes du Canada, Montréal est donc aujourd’hui caractérisée par une hétérogénéité sociale, ethnique, linguistique et religieuse sans précédent, une réalité qui suscite différents enjeux. Cette diversité se reflète notamment dans le système d’éducation, dont les effectifs sont plus diversifiés qu’auparavant. Dans les milieux pluriethniques et défavorisés, le cumul de vulnérabilités socioscolaires a souvent un effet sur l’expérience des élèves. Pour pouvoir offrir une chance équitable de réussir à tous, il est indispensable que les écoles s’adaptent à cette diversité et qu’elles se mobilisent en vue de répondre aux besoins des élèves qu’elles accueillent. 

Cette recherche doctorale s’est intéressée aux caractéristiques (leadership, pratiques et attitudes professionnelles, dynamiques relationnelles/partenariales) de deux écoles primaires montréalaises qui conjuguent pluriethnicité et défavorisation au quotidien. Ces dernières ont été ciblées en fonction de leur réputation de milieux qui s’adaptent continuellement et de manière systémique à la diversité. Dans le cadre de cette recherche, le cadre théorique de l’éducation inclusive a été choisi pour décrypter le fonctionnement de telles écoles. Traditionnellement, le concept d’inclusion était essentiellement utilisé pour parler de l’intégration dans les écoles et dans les classes ordinaires d’élèves qu’on avait l’habitude de ségréguer. Plusieurs auteurs proposent maintenant cette perspective pour repenser l’adaptation des écoles à la diversité plus largement, au-delà des situations de handicaps physiques ou des difficultés d’apprentissage. 

Notre approche ethnographique nous a permis de nous intégrer aux écoles participantes afin de brosser leur portrait et de recenser des caractéristiques dites inclusives mises en œuvre par ces dernières au quotidien. Pendant une année scolaire, nous avons assisté à une panoplie de contextes scolaires. Nous avons également mené des entretiens individuels et de groupe auprès de divers acteurs (directions d’école, enseignants, professionnels, parents, acteurs communautaires, etc.). Nos résultats se structurent autour de quatre principaux thèmes : le leadership de la direction, les attitudes de divers acteurs scolaires par rapport à la diversité, les collaborations école-familles et les partenariats avec la communauté. Au quotidien, la direction de chaque école met en œuvre un leadership humain, transformatif et partagé. Les autres acteurs que nous avons côtoyés, qu’il s’agisse d’enseignants ou de membres du personnel non enseignant, partagent des attitudes positives au sujet de la diversité et se mobilisent pour répondre aux besoins des élèves en collaborant. Les écoles participantes emploient également diverses stratégies afin de s’adapter à la réalité des parents et de travailler avec eux afin de soutenir l’expérience socioscolaire de leur enfant. De plus, elles créent des partenariats avec divers acteurs de la communauté pour répondre plus largement aux besoins des élèves. L’analyse de nos résultats permet de mettre en exergue l’adaptation de ces écoles à la diversité, adaptation qui transcende la reconnaissance ainsi que la valorisation de l’altérité. Notre thèse contribue à l’opérationnalisation plus fine d’une perspective comme l’éducation inclusive et à l’amorce du questionnement sur son potentiel de paradigme unificateur de diverses perspectives de prise en compte de la diversité.

Soutenance de thèse de Justine Gosselin-Gagné
Consulté 3 fois

Modifier