Débute à 
B-328
90, avenue Vincent-d'Indy
Montréal (QC) Canada  H2V 2S9

Les pratiques évaluatives visant l’efficacité de la rétroaction pour le développement de la production écrite des étudiants du français langue étrangère : le cas de l’Université de Costa Rica

Sous la direction de recherche de Micheline-Joanne Durand


Résumé

Les nouvelles approches en éducation et spécifiquement le paradigme centré sur l’apprentissage ont suscité un vif intérêt pour mettre de l’avant l’évaluation formative dans l’enseignement d’une langue étrangère à l’éducation supérieure. En effet, plusieurs chercheurs s’accordent pour dire que les pratiques de rétroaction sont bénéfiques pour l’apprentissage, puisqu’elles aident l’apprenant à s’engager, à être plus autonome et à développer sa métacognition (Alvira, 2016; Chandler, 2003; Ferris, 2010; Lefebvre et Deaudelin, 2001; Roever et Manna, 2005). Notre recherche vise à déterminer de quelle façon une rétroaction efficace par le biais des annotations, de la rétroaction corrective et de la grille descriptive analytique aide les apprenants à développer leur compétence de la production écrite en français langue étrangère. Notre recherche collaborative s’est réalisée avec trois professeures universitaires volontaires et leurs étudiants. Comme principaux résultats, nous avons constaté que les pratiques des professeurs ont changé tout au long de la session, car leurs pratiques de rétroaction ont beaucoup varié. En effet, avant l’expérimentation, ils n’avaient pas l’habitude de fournir une rétroaction efficace et ils utilisaient une grille uniforme pour évaluer les productions écrites de leurs étudiants et après celle-ci, ils ont fait plutôt des rétroactions plus immédiates, individuelles et personnalisées et ils ont employé une grille descriptive analytique. Les étudiants ont trouvé avantageux ces types de rétroactions, car elles les ont aidés à développer leur compétence de la production écrite

Soutenance de thèse de Kuokwa Chao Chao
Consulté 2 fois

Modifier