à 
Prix: Entrée libre
C-2059
3150, rue Jean-Brillant
Montréal (QC) Canada  H3T 1N8

Conférenciers invités : David Grondin et Anthony Amicelle


David Grondin est professeur au département de communication de l’Université de Montréal. Il y enseigne la communication internationale et politique, les études médiatiques, la surveillance et les enjeux liés à la sécurité et à la mobilité dans la culture populaire; ses recherches portent quant à elles sur les technologies médiatiques et les infrastructures communicationnelles impliquées dans la surveillance, la sécurité et la guerre en relation avec le national security state américain, ainsi que la gouvernance algorithmique dans le contexte nord-américain à l’ère numérique.


Anthony Amicelle est chercheur au CÉRIUM et au CICC, professeur adjoint à l’École de criminologie de l’Université de Montréal et formé en science politique et en relations internationales; ses intérêts de recherche se situent à l’intersection des travaux sur les dynamiques de mobilisation contre la délinquance économique et financière, des études critiques de sécurité et de surveillance et de la sociologie politique de l’international.


Résumé


La sécurité et la mobilité sont deux conceptions de la circulation dans l’espace qui sont en tension dans la vie contemporaine mondiale. La résolution de ces tensions prend différentes formes : ces solutions se trouvent entre autres exprimées dans l’assemblage du lien sécurité/mobilité qui met en relief des formes de surveillance des mobilités (données, personnes, biens).


Cette conférence interroge ainsi le lien sécurité/mobilité qui participe à la gouvernance des espaces transfrontaliers nord-américains en s’intéressant au rôle infrastructurel des algorithmes. Inspirés par le travail de Ned Rossiter dans Software, Infrastructure, Labor: A Media Theory of Logistical Nightmares (2016) qui insiste sur la capacité des médias logistiques de « coordonner, capter et contrôler le mouvement des gens, de la finance et des objets » (2106: 4-5), nous focalisons sur les infrastructures algorithmiques qui agissent comme média logistiques pour mobiliser des mégadonnées (big data) afin de gouverner les mobilités dans les espaces transfrontaliers nord-américains.


Information


Conférence présentée par le Centre international de criminologie comparée

Penser le lien sécurité/mobilité dans la gouvernance nord-américaine : Des infrastructures algorithmiques pour la surveillance par les mégadonnées
Consulté 2 fois

Modifier