à 
Prix: Gratuit - Entrée libre
Salle du Tribunal-école Maxwell-Cohen (NCDH 100)
3644, rue Peel
Montréal (QC) Canada  H3A 1W9

La Chaire MacKell en fédéralisme, la Commission internationale de Juristes et le Centre de recherche en droit public de l’Université de Montréal accueillent Jean-Marc Fournier, Ministre québécois des relations intergouvernementales canadiennes et de la francophonie canadienne (SAIC), pour un bref exposé qui sera suivi d’une période significative d’échange avec la salle, et notamment les étudiants et les étudiantes.

Pour en savoir plus sur le thème de la conférence : http://www.saic.gouv.qc.ca/secretariat/salle-de-nouvelles/communiques/details.asp?id=302

Le conférencier

Jean-Marc Fournier a obtenu sa licence en droit de l’Université de Montréal en 1981 et son diplôme de l’École du Barreau en 1982. Il a œuvré comme avocat plusieurs années au sein de cabinets privés et a complété une Maîtrise en droit public de l’Université de Montréal en 1991. En 1994, il a été élu pour la première fois comme député dans la circonscription de Châteauguay. Il a été réélu comme député de Châteauguay en 1998, 2003 et 2007. Au cours de cette période, il a occupé les fonctions de ministre des Affaires  municipales, du Sport et du Loisir, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, ministre du Revenu et ministre responsable de la Réforme parlementaire. Il a été nommé ministre de la Justice et ministre responsable de la Réforme des institutions démocratiques et de l’Accès à l’information en août 2010. Il a ensuite été élu député de la circonscription de Saint-Laurent à l’élection partielle du 13 septembre 2010. Il a été réélu député de la circonscription de Saint-Laurent aux élections générales du 4 septembre 2012. Il a alors occupé les fonctions de Chef de l’opposition officielle du 19 septembre 2012 au 8 décembre 2013. Le 7 avril 2014, il a été réélu pour une troisième fois comme député de Saint-Laurent. En plus d’être leader parlementaire du gouvernement, il est aujourd’hui ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne.

Cette activité ne fait pas l’objet d’une reconnaissance pour la formation continue au Barreau du Québec et à la Chambre des notaires du Québec. En conséquence, aucune heure de formation continue n’est attribuée à cette activité.

Voir l'évènement sur le site CRDP

La fédération canadienne post-150 : une conversation autour des propositions du
Consulté 68 fois

Modifier