à 
Prix: Gratuit
1450, rue des Cascades
Saint-Hyacinthe (QC) Canada  J2S 3H6

Le Festival Pinte de Science invite des scientifiques dans votre bar préféré pour discuter avec vous de leurs dernières recherches et découvertes. C'est pour vous l'occasion parfaite de rencontrer les véritables acteurs de la science en chair et en os. Vous n'avez plus d'excuse de ne pas venir partager un verre avec nous!Les 20, 21 et 22 mai, des professeurs, des étudiants et des chercheurs de l'Université de Montréal prendront part à la quatrième édition canadienne de Pinte de science.

Première conférence

    • Les femelles phoque commun peuvent-elles reconnaître leur petit par leur voix?

Conférencière:
Caroline Sauvé, candidate au PhD en Sciences vétérinaires, Faculté de médecine vétérinaire, Université de Montréal.

Résumé:
La capacité des animaux de se reconnaître entre eux par leur voix n’existe
pas chez toutes les espèces et dépend de pressions de sélection
évolutives. En raison de leur mode de vie, de manière générale, les
femelles otaries reconnaissent la voix de leur petit alors que les femelles
phoques en sont incapables. Le phoque commun a un mode de vie hybride
entre celui des phoques et des otaries. Comment cela se traduit-il dans leur
façon de reconnaître leurs petits?

Deuxième conférence

    • De quoi j’ai l’air ? Échelle de grimaces pour évaluer la douleur chez les animaux

Conférencier:
Daniel Pang, professeur agrégé, département de sciences cliniques, Faculté de médécine véterinaire, Université de Montréal.

Résumé:
L'évaluation de la douleur chez les animaux peut être difficile et est souvent
mal faite. Par conséquent, la douleur est sous-diagnostiquée et sous-
traitée. Cette présentation donnera un aperçu de l’état actuel de l’évaluation
de la douleur en médecine vétérinaire, en expliquant les défis rencontrés
par les vétérinaires et les domaines d’amélioration. Des exemples seront
utilisés pour présenter l’utilisation croissante de l’expression faciale pour
identifier la douleur chez l'animal de son potentiel pour améliorer les soins aux patients.

 Troisième conférence

    • Bonjour Madame Vache, comment puis-je vous aider aujourd’hui?

Conférencier:
Simon Dufour, professeur au Département de Pathologie et Microbiologie de la Faculté de Médecine vétérinaire de l’Université de Montréal.

Résumé:
Le comportement des vaches a été conditionné par des milliers d’années
d’évolution en tant que proie. Entre autre, pour échapper à ses prédateurs,
les vaches devaient bien cacher leurs maladies, blessures et petites
douleurs. Un tel comportement leur permettaient d’éviter d’être ciblée
comme la proie facile du troupeau. Mais dans un environnement sans
prédateurs, encadré par des producteurs et vétérinaires bienveillants, cette
nature discrète complique grandement la détection d’un animal malade ou
souffrant. Alors, comment mesurer l’inconfort chez ces animaux?

Les places sont limitées. Pensez à réserver.

Les scientifiques qui parlent à l'oreille des animaux
Consulté 3 fois

Modifier