à 
Prix: Entrée libre et webdiffusion simultanée via la page d'accueil du site Web de l'IRSPUM
Salle 3165-02
7101, avenue du Parc
Montréal (QC) Canada  H3N 1X9

Séminaire scientifique organisé par l'Institut de recherche en santé publique de l'Université de Montréal – IRSPUM

Consulter l'affiche du séminaire

Résumé :
Les écosystèmes nordiques se transforment rapidement et les autochtones, qui cultivent un lien étroit avec leur environnement, sont particulièrement vulnérables à ces changements. Les projets de la Chaire de recherche Nasivvik visent à comprendre les effets complexes des changements environnementaux sur la santé en mettant de l’avant des approches participatives, interdisciplinaires et intersectorielles.

 Le projet Nutaratsaliit qanuingisiarningit niqituinnanut (NQN), aussi connu comme Grossesses en santé avec les aliments traditionnels, porte sur les femmes enceintes au Nunavik. Il vise à suivre l’évolution de l’exposition à des contaminants chez les femmes enceintes depuis 1992. Les différentes actions aux échelles régionales et internationales qui en découlent seront abordées.

 Le projet pilote Jeunes, Environnement et Santé des Premières Nations (JES!-YEH!) a été réalisé en 2015 auprès d’enfants et de jeunes de deux communautés Anishinaabe de l’Abitibi-Témiscamingue et deux communautés Innues de la Minganie et de la Basse-Côte-Nord. Ce projet visait l’étude de l’exposition à plus de 80 contaminants environnementaux, à documenter le statut nutritionnel, les profils alimentaires et différents indicateurs de santé associés.

Cette conférence présentera un survol de ces projets et mettra en lumière les parallèles à tisser entre les réalités des différentes nations autochtones en matière d’environnement, d’alimentation et de santé.

Conférencière : 
Mélanie Lemire 
est titulaire de la Chaire de recherche Nasivvik en approches écosystémiques de la santé nordique, professeure au Département de médecine sociale et préventive à l’Université Laval et chercheure au CHU de Québec. Ses projets mettent de l’avant des approches transdisciplinaires, intersectorielles et participatives, et portent sur l’étude des changements globaux, des contaminants environnementaux et de la nutrition en lien avec la santé des autochtones et des populations côtières. Ses résultats sont utilisés pour éclairer des décisions, le développement d’outils d’aide à la décision et la mise en œuvre de programmes et de politiques à l'échelle locale, fédérale et internationale.

Animatrice:
Maryse Bouchard, professeure titulaire au Département de médecine sociale et préventive de l'École de santé publique de l'Université de Montréal (ESPUM), chercheuse associée à l'IRSPUM.

Enjeux de santé environnementale en contexte autochtone au Québec : changements globaux et contaminants émergents