Débute à 
Prix: ENTRÉE LIBRE ET WEBDIFFUSION SIMULTANÉE VIA LA PAGE D'ACCUEIL DU SITE WEB DE L'IRSPUM
Salle 3165-02
7101, avenue du Parc
Montréal (QC) Canada  H3N 1X9

Séminaire scientifique organisé par l'Institut de recherche en santé publique de l'Université de Montréal – IRSPUM

Titre complet :
La restitution des résultats scientifiques : du partage de savoirs à l’appropriation de nouvelles connaissances par les participants aux recherches

Consultez l'affiche du séminaire

Résumé :
La circulation des connaissances dans les recherches en santé dans les pays en développement pose des défis particuliers. Ceux-ci sont exacerbés au sein des Systèmes de suivi démographique et de santé (SSDS) en Afrique subsaharienne. Ces plateformes scientifiques reposent sur un suivi longitudinal des populations qui en font partie ainsi que sur une succession d’études sur des échantillons plus réduits ce qui a pour conséquence de solliciter constamment les individus pour des enquêtes. Les populations finissent par avoir le sentiment d’être « sur-étudiées » sans en voir les bénéfices pour elles et leurs familles. En effet, bien souvent les chercheurs opèrent des restitutions de résultats scientifiques auprès des décideurs et des leaders locaux, mais rarement auprès des participants.

L’étude présentée ici repose sur l’évaluation d’une vaste opération de restitution dans le SSDS de Niakhar au Sénégal en 2015 qui s’est voulue participative. Nos analyses suggèrent que l’implication des populations dans le processus de restitution des résultats leur permettent de mieux se les approprier et ainsi de modifier certains comportements de santé.

Conférencière :
Nathalie Mondain
est professeure agrégée à l’École d’études sociologiques et anthropologiques de l’Université d’Ottawa. Socio-démographe de formation, elle travaille depuis plusieurs années sur les pratiques de recherche au sein des observatoires de population en Afrique (Sénégal et Burkina Faso), principalement sur les enjeux éthiques et effets de la restitution des résultats scientifiques auprès des participants. Ses autres champs d’intérêt sont : les dynamiques familiales et les migrations transnationales africaines, et l’insertion des immigrants au Canada, la parentalité dans différents contextes (Canada, France, Brésil). Elle forme également des étudiants du 1er cycle à la recherche et au terrain sur le thème de l’éducation au Sénégal.

Animation :
Kate Zinszer,
chercheuse à l'IRSPUM et professeure à l'École de santé publique de l'Université de Montréal - Département de médecine sociale et préventive.

Résultats scientifiques : du partage de savoirs à l'appropriation de nouvelles connaissances par les participants aux recherches